Les podologues :

Qui sont ils ? Que font ils ? :

Le pédicure podologue intervient sur les troubles cutanés, morphostatiques et dynamiques du pied et des affections unguéales du pied, en tenant compte de la statique et de la dynamique du pied et en tenant compte des interactions avec l’appareil locomoteur. Le pédicure podologue prescrit, confectionne ou adapte des dispositifs médicaux podologiques externes. Il prescrit et applique des topiques et des pansements. Il réalise des activités en matière de prévention, de formation, d’encadrement, d’éducation et de recherche. santé protection sociale.

96% des pédicures-podologues exercent en activité libérale exclusive.

Une minorité sont salariés Hospitalier.

De plus en plus de podologues trouvent leur place dans les staffs médicaux pluridisciplinaires au sein d’équipes professionnelles et/ou de fédérations sportives.

http://www.onpp.fr/espace-institutionnel/profession.html

http://onpp.fr/profession/exercice-de-la-profession/modalites-exercice.html

Comment devenir podologue ?

http://www.onpp.fr/profession/formation/devenir-pedicure-podologue.html

La profession de pédicure-podologue est une profession paramédicale. Elle appartient au groupe des métiers de rééducation.

Pour exercer, il faut être titulaire du Diplôme d'Etat de pédicure podologue (DE), délivré par le ministère de la santé et être inscrit au tableau de l'Ordre des pédicures-podologue.
Les études préparant au DE se font dans les instituts de formation en pédicurie-podologie et durent 3 ans. Il existe actuellement 11 instituts de formation en France dont 2 publics. L'accès aux instituts de formation se fait par concours sauf l'IFPP de Bordeaux qui recrute régionalement par le biais de la PACES (première année commune aux études de santé).


Pour tous renseignements contacter l’ordre des podologues d’ile de France :

http://www.onpp.fr/cropp/idf-domtom/conseil-regional-idf-domtom.html


Enseignants en activité physique adaptée

Qui sont ils? Que font ils?

L’Activité Physique Adaptée (APA) est un domaine scientifique et pédagogique qui traite de la mise en mouvement des personnes n’ayant pas un niveau d’activité physique (AP) suffisant au quotidien ou qui, en raison de leur état physique, mental, ou social, ne peuvent pratiquer une AP dans des conditions habituelles . L’APA répond à leurs besoins spécifiques de santé et d’intégration. Lors d’une prise en charge en APA, toute AP de la vie quotidienne, de loisir, ou sportive, peut être utilisée et doit être adaptée aux besoins spécifiques de la personne, et en respectant sa sécurité. L’intervention de l’enseignant en APA s’inscrit dans une démarche holistique et une approche pluridisciplinaire.

Les enseignants en APA exercent dans les secteurs médico-social, social, sanitaire, dans les structures fédérales sportives, et dans des associations ou sociétés de « service en APA » . De plus en plus d’entre eux exercent également en libéral. La prise en charge peut s’inscrire dans le cadre d’un projet de promotion de la santé, d’éducation pour la santé, d’éducation thérapeutique du patient, de réhabilitation ou d’intégration, ou dans le cadre d’un projet de recherche lié à la motricité humaine et/ou aux contextes sociaux.

Les enseignants en APA disposent de compétences communes, quel que soit leur lieu d’intervention :

Compétences organisationnelles au sein de la structure :

  • Elaborer un projet en APA pour la structure, afin d’en assurer l’intégration ;
  • Assurer sa part dans le fonctionnement coordonné de l’équipe pluridisciplinaire.

Compétences pédagogiques, relationnelles, organisationnelles auprès des pratiquants :

  • Identifier et évaluer les attentes, les besoins et les capacités en matière d’APA du pratiquant, de manière initiale et continue, en lien avec son projet de vie et les missions de la structure
  • Concevoir un programme individualisé d’intervention en APA qui permette d’optimiser l’accompagnement de chaque pratiquant ;
  • Enseigner l’APA pour maintenir, rétablir ou améliorer les capacités d’actions et d’interaction du pratiquant, afin de favoriser et développer ainsi son autonomie ;
  • Réaliser et formaliser un bilan de l’intervention en APA en cours ou à la fin de l’accompagnement, pour fournir à l’ensemble des acteurs (pratiquant, professionnels et entourage) des indicateurs permettant de mesurer l’efficacité de l’action en vue de sa poursuite dans d’autres environnements ;
  • Participer au processus de changement de la personne, par le biais de l’activité physique, afin de lui permettre de développer ou maintenir sa qualité de vie au quotidien.

Pour plus d’informations, consultez le référentiel d’activité et de compétences de l’enseignant en APA.

[1]Robert B, Responsables de formations APA Santé des Universités Françaises. L'activité physique adaptée-santé (APA-Santé) et le professionnel en APA-Santé : document synthétique collectif pour la Ligue Nationale Contre le Cancer, 2011.

[1]Barbin JM, Camy J, Communal D, Fodimbi M, Perrin C, Vergnault M. Référentiel d’activité et de compétences de l’Enseignant en Activité Physique Adaptée. Paris : Société Française des Professionnels en Activité Physique Adaptée, 2016 : 133.

[1]Adapté du tableau 4 des « Liste des activités communes de l’Enseignant en APA » du référentiel d’activité et de compétences de l’Enseignant en activité physique adaptée (Barbin et al., SFP-APA 2016 : p37).

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.